Ca fait tellement de bien de dire du mal de Cecily von Ziegesar

Résumé: Bienvenue dans l’Upper East Side, le quartier chic de New York, où vivent Olivia et ses amis. Ils sont jeunes, ils sont riches, ils sont beaux, ils ont un penchant immodéré pour l’alcool, la fête, la cigarette… et les grossièretés. Ils fréquentent les écoles privées les plus prestigieuses de NY dans l’objectif d’intégrer Yale ou Harvard et de faire les plus beaux mariages, rien que ça… Bienvenue dans un monde de jalousie, d’envie et de trahison où se nouent et se dénouent les amours et les amitiés – le tout sous 1’œil de lynx et la langue de p… de la mystérieuse Gossip Girl qui voit tout, entend tout et relate tout sur Internet dans une rubrique où elle n’hésite pas à déformer à l’envi les aventures et mésaventures de ses  » copains « . Plat de résistance : le retour du pensionnat de la sublime Serena après un an d’absence : elle est la fille que tous les garçons désirent et que toutes les filles désirent être. Le petit monde d’Olivia, son ex-meilleure amie, et de ses inséparables copines langues de vipère, risque fort d’être chamboulé. Olivia n’aura plus la vedette, elle ne sera plus la plus belle, la plus convoitée. Et si, en plus, Serena avait les meilleures notes, se mettait tous leurs profs dans la poche et, pire, lui piquait Nate, son petit ami si sexy ? Un vent de folie va souffler sur le monde de scandale et de commérages de ces pauvres petites filles riches !

Biographie de l’auteur: Cecily von Ziegesar est née le 27 juin 1970. Elle vit actuellement à Brooklyn avec son mari, son fils et sa fille. Elle écrit des romans destinés principalement aux adolescents. Ayant suivi sa scolarité dans un lycée huppé de Manhattan (Nightingale-Bamford School), ses livres reflètent le style de vie des adolescents riches explorant les drogues, l’alcool, la sexualité, et les amitiés difficiles. L’auteur fait une courte apparition dans la saison 4 épisode 22 de la série éponyme de son roman.

Mon avis: Quand j’ai lu les avis sur ce livre, j’ai constaté qu’il plaisait à beaucoup de personnes mais moi je partais avec un gros à priori, je n’aime pas trop les histoires des pauvres enfants riches que ce soit de Manhattan ou d’ailleurs.
Vu que ce livre fait parti du challenge chick lit, j’ai préféré le lire assez rapidement au cas où il ne me plaise pas et ce fut le cas!!
Je n’ai même pas étonné d’être déçue par ce livre mais je mets ça sur le compte du fait que je suis probablement trop vieille pour ce genre de lecture!!
J’ai tout de même trouvé l’histoire sympa même si les personnages ne m’ont pas inspiré, je les ai trouvé puérils, dénués d’intérêt et j’ai difficilement éprouvé de la compassion même pour la jeune Séréna qui revient et qui est exclue de son cercle d’amis!!
Le seul personnage qui m’a inspiré un peu de respect , c’est Dan, ce personnage m’a permis de finir le livre sans éprouver trop d’ennuis, et c’est un personnage auquel on s’identifie beaucoup plus!!
Pour résumé, ce livre a une date limite de consommation et moi je l’ai dépassé,j’ai bientôt 30 ans il y a 10 ans j’aurais sûrement accroché!!

Rejoindre la conversation

6 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Je te remercie Ksatriah!! Je reconnais avoir descendu ce livre mais malgré tout il en faut pour tout les goûts et je sais que ces livres ont leur public et tant mieux !!

  2. Coucou !!

    Ta critique est tout à fait acceptable 😉 J’ai 26 ans et j’ai commencé à lire les « Gossip Girl » depuis l’âge de 19 ans. Et oui, j’ai aimé car cela correspondait tout à fait à mon monde. Mais depuis peu, ces récits me lassent. Ils n’ont plus du tout aucun intérêt pour moi et pour la vie que je mène aujourd’hui.

    C’était sympa à lire et voir comment l’auteure menait bien le jeu du « ça tellement de bien de dire du mal » était assez surprenant, car il est vrai, que ces ados -là sont de la pire espèce :$

    Sinon, je trouve que la série est bien adaptée. Bien évidemment, il y a eu pas mal de changement, sinon, croyez-moi, ils ne se seraient pas vendus (ni le livre, ni le sitcom).

  3. Nous ne sommes pas les seules. J’ai vu plusieurs avis négatifs ou au moins en demi-teinte. La série est selon moi bien plus attrayante. Jenny n’y est pas si vulgaire, Vanessa n’est pas aussi garçon manqué, Rufus est loin d’être l’espèce de crado décrit dans les romans et je pense que Dan trouverait tout autant grâce à tes yeux dedans que dans les livres.
    La première fois que je l’ai vue, je n’ai pas aimé mais finalement, j’ai vite changé d’avis !

  4. Non je n’ai pas vu la série mais du coup ça me rebute un peu de la voir !! En tout je suis contente de trouver quelqu’un qui n’a pas apprécié le livre!!

  5. Moi, je n’ai pas du tout aimé ce livre et je ne pense pas que je l’aurais aimé non plus dix ans plus tôt (sachant que je viens d’avoir 28 ans, je peux me comparer à toi 🙂 )

    Je pense que je ne l’aurais aimé dans aucun cas et, en plus, j’avais vu la série avant (que j’apprécie) et les trop grandes différences et la vulgarité du livre m’ont totalement rebutée. Tu n’avais pas vu la série, d’après ce que je lis ?