Bluesman Melody d’Ophélia Blatner

Bluesman Melody

Bluesman melody, c’est un livre que j’ai tout de suite eu envie de lire, avec son titre musical et sa couverture nonchalante, à la lumière tamisée. J’ai eu la chance de le recevoir en partenariat par les éditions Promulgo, que je remercie chaudement. Il n’a pas traîné longtemps dans ma PAL, je l’ai très vite lu.

C’est l’histoire d’un père qui n’a jamais pu s’expliquer la mort de son fils, l’histoire aussi d’une amitié entre deux jeunes hommes curieux et aventureux. On y suit les découvertes d’un jeune psychologue londonien, Jude Watterson, qui fait la rencontre d’un patient particulier : un bluesman qui ressent le besoin de parler de son passé, parce qu’il est marqué par la perte, et même par un meurtre. Dans la même période, Jude commence à faire d’étranges rêves dans lesquels il semble revivre une scène de crime, et mettant en scène un pistolet dont la crosse est en nacre blanche.

Quand ses cauchemars se font de plus en plus répétés, que son état de santé connaît quelques bouleversements et que son patient, Mr Jennings, cesse de venir à ses rendez-vous, il décide de se rendre à New York pour se livrer à une véritable enquête . Accompagné de son ami Ewan – un jeune artiste photographe- il part sur les traces de Randall Jennings, jeune homme brillant apparemment assassiné vingt- cinq ans plus tôt dans des circonstances troubles.

Je me suis plongée avec grand plaisir dans ce livre et pour tout dire, j’ai eu du mal à le lâcher. J’avais terriblement envie de savoir ce qui allait se passer. Savoir quelle allait être l’explication de la disparition de Randall. Les descriptions de la vie du jeune homme, de ses amitiés, de ses amours, de ses contrariétés du quotidien étaient très intéressantes, très réalistes.
Par contre, j’avoue que certaines évolutions de l’histoire m’ont laissée perplexe : quelques rêves et un patient aux abonnés absents, ça m’a semblé un peu léger comme motif pour s’embarquer dans un grand voyage vers un continent différent. Mais soit.

Lorsque des révélations ont lieu, leur obtention peut sembler un peu facile aussi : certains détails sont offerts comme sur un plateau, alors qu’ils sont censés être tenus secrets. J’ai l’impression que dans la réalité, il aurait fallu déployer de plus grands efforts et davantage de ruse.

Toute la partie de l’histoire qui se passe au Canada m’a parue un peu longuette, pâtissant de l’ajout d’éléments non-indispensables (mais c’est peut-être totalement subjectif : à l’inverse, j’ai beaucoup accroché quand l’action prenait place à New York).

Il y a aussi quelques clichés au long du récit, par exemple : Jude qui acquiesce à tout ce qu’on lui dit comme s’il faisait une totale déformation professionnelle, Mr Jennings qui semble ne pas se remettre en question même si son propre fils a connu une fin tragique et a manifestement souffert de certains préceptes dans son éducation … J’ai été surprise que la musique ne prenne pas une place plus importante dans l’histoire : au vu du titre et de la couverture du roman, je m’imaginais que sa place serait centrale. Lorsque le bluesman parle de ses concerts, de la perception qu’il se fait de sa propre musique, les passages étaient plaisants mais j’aurais aimé qu’il y en ait davantage.

Ce qui m’a particulièrement plu, c’est qu’une partie de l’histoire se déroule pendant la période de Noël, à New York plus précisément ; ce qui est particulièrement agréable en cette période de fêtes. La vulnérabilité de Jude aussi m’a particulièrement touchée, son empathie, son empressement à découvrir la vérité. J’ai été moins emballée par les interrogations sur le sens à donner à ses rêves, peut-être la réflexion n’était-elle pas assez développée, je ne sais pas.

Dans l’ensemble, je garderai un très bon souvenir de ce livre, notamment de ses personnages qui sont très crédibles et aussi humains que de vraies personnes. C’était une lecture agréable, qui m’a fait passer de bons moments, et je le conseillerais volontiers.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Je ne participe pas encore aux partenariats mais j’aime jeter un coup d’œil aux livres proposés avec Livraddict, celui-là avait attiré mon attention et ta chronique confirme mon ressenti, il va filer dans ma wish-list 2017 ?