Son autre moi de Sophia Sagnol

C’est avec grand intérêt et curiosité que j’ai découvert le nouveau roman de Sophia Sagnot. Un texte relativement court pour un roman, et pourtant, il ne manque pas de péripéties.
Son autre moi traite de la complexité de la psyché humaine, thème fascinant s’il en est. Il évoque des thèmes délicats, comme l’incertitude de pouvoir avoir confiance en soi-même, la fragilité de nos perceptions et  les difficultés à nous fier à celles-ci ; ainsi que la foi que nous accordons à nos proches.

Julia, le personnage principal, vit une existence normale, de jeune maman bien rangée, mais peu à peu, son existence va se compliquer… Elle va progressivement devoir remettre en doute son ressenti et ses perceptions. Le point de départ est extrêmement bien pensé : toute femme se sent vulnérable en devenant maman, qui plus est pour un premier enfant. L’inconnu, la peur de ne pas être à la hauteur, l’épreuve de la fatigue, voire de l’épuisement physique, sont autant d’obstacles pour toute jeune mère. Ici, les anomalies se multiplient.

On se questionne au début de l’histoire sur l’origine des errements de Julia : ils pourraient n’être rien d’autre qu’une perturbation post-partum.

L’auteur nous pousse à chercher à comprendre ce qui se passe vraiment, et le doute s’immisce pour demeurer très longtemps au cours de la lecture.  Le lecteur ne peut que suivre les différentes rebondissements de l’intrigue, et attendre que les clés lui soient fournies pour comprendre l’ensemble.

Le récit nous donne des pistes de réflexion sur la force du désir, sur la façon dont il peut diriger nos actes et nous pousse à nous demander jusqu’où nous serions prêts à aller pour assouvir ce désir. A certains moments de l’intrigue, l’ambition est aussi présentée comme ambivalente : est-ce une motivation qui serait source de dynamisme, et exclusivement bénéfique comme nous pourrions le penser ? Ou bien est-ce plutôt une force pouvant prendre des formes multiples, plus complexe qu’une simple énergie positive, pouvant aboutir sur des actes cruels ?

Ce roman m’a offert un très bon moment de divertissement. Je ne me suis pas ennuyée, j’ai vraiment eu du mal à le lâcher. Je voulais avoir le fin mot de l’histoire. Je tiens à remercier une fois encore l’auteur, qui a eu la gentillesse de me faire lire son livre en partenariat. Merci beaucoup ! Je recommanderais cette lecture à peu près à tous les lecteurs intéressés par le synopsis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.