Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay

tesmots-sur-levres-katja-millayMourir, ce n’est pas si dur quand on l’a déjà fait.

Et c’est mon cas.
Je n’ai plus peur de la mort.

C’est tout le reste qui m’effraie

Ainsi commence l’histoire de la jeune Nastja, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis 452 jours. Depuis que ça lui est arrivé…

Elle a pourtant tant de choses à dire… mais elle a choisi de se réfugier dans le silence, et c’est à son journal intime qu’elle se confie chaque soir. « Trois pages et demies » au cours desquelles le lecteur assemble les pièces du puzzle pour découvrir ce qui l’a détruite.

Impuissante, sa famille s’efforce de maintenir le contact avec elle. Soucieux de sa fragilité psychologique, ils décident de l’envoyer vivre chez sa tante, espérant que l’éloignement l’aidera à se reconstruire, et à s’ouvrir aux autres. Lorsqu’elle s’inscrit en terminale dans un lycée où personne ne la connait, elle revêt une personnalité totalement différente. Provocante, agressive, elle n’a pas besoin de mots pour faire passer le message: elle veut qu’on la laisse à sa solitude. La jeune fille sage qu’elle était jusqu’alors devient une poupée cassée au look aussi noir que les regards qu’elle lance à ceux qui osent l’aborder.

Mais un jour, ses yeux se posent sur Josh. Attirée malgré elle par ce jeune homme taciturne que seule la menuiserie semble animer, elle cherche à attirer son attention. Et tout bascule à nouveau…

Avec simplicité et sincérité, Katja Millay explore les sentiments humains pour en livrer l’essence même, au travers de personnages que l’on aime dès les premières lignes. Si la vengeance est au coeur de ce premier roman, c’est pourtant la passion sous toutes ses formes qui en émane. La passion de Nastja lorsqu’elle évoque ce qu’on lui a volé. La passion charnelle de Josh lorsqu’il travaille le bois. Puis la passion naissance de ces deux adolescents que la vie n’a pas épargnés.

En 2013, « Sea of Tranquility », sa version originale, a reçu le prix du meilleur livre de l’année, décerné par le School Library Journal. Une distinction méritée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.