Ephémère de Lauren DeStefano

« Que de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ? »

Les scientifiques ont créés des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L’humanité a cru assurer son avenir…jusqu’au jour où le verdict accablant est tombé : ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : vingt-cinq ans pour les hommes, vingt ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, de jeunes filles kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l’espèce. Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où de serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l’amour sincère de son mari et la confiance qui s’instaure avec ses sœurs épouses, Rhine n’a qu’une idée en tête : s’enfuir de cet endroit.

Mon avis :

Wooww, il y avait très longtemps que je n’avais pas eu de coup de cœur comme ça pour un livre ! Mais là, dès les premières pages, j’ai été conquise… Les pages ont défilé bien trop vite!
Il faut dire que j’aime les dystopies. De plus en plus. Alors oui, c’est vrai qu’à force d’en lire on retrouve plus ou moins les mêmes scénarios dans les romans, mais c’est là qu’Ephémère se démarque. L’histoire est différente que tout ce que j’ai pu lire jusqu’à présent dans les univers dystopiques.

Dès le début, Rhine (le personnage principal) est capturée et enfermée avec d’autres jeunes filles à bord d’une camionnette. On est directement plongés avec elle au cœur de l’action. Rhine ne sait pas ce qui se passe, elle ne sait pas où elle va. On la palpe, on l’observe beaucoup… Et finalement, elle est choisie pour être conduite dans une belle et grande demeure. On comprend ensuite pourquoi car peu à peu nous découvrons un monde où la maladie tue les femmes à vingt ans et les hommes à vingt-cinq. De ce fait, les femmes sont à présent enlevées pour être mariées, des mariages forcés et polygames, elles sont également contraintes à la prostitution… D’autres encore sont tuées. L’humanité ne veut pas s’éteindre et donc, tous les moyens sont bons pour y parvenir. Nous entrons alors dans un univers où la morale n’existe plus, où « richesse » rime avec pouvoir, un pouvoir qui permet de faire n’importe quoi à n’importe qui. Ce roman traite avec brio de l’esclavage, de la polygamie, de la prostitution… Mais aussi de la science avec un personnage qui va tout faire pour essayer de découvrir un antidote à cette terrible maladie et ira jusqu’à se servir d’humains comme cobayes.

Une chose est sûre, c’est une lecture qui ne peut pas laisser indifférent. C’est une lecture troublante, choquante. Je ne veux pas trop spoiler mais quand on connait l’âge de certains des personnages, cela ne peut que nous choquer… Je ne vois pas de meilleur terme. Pourtant, l’histoire est saisissante de réalisme. Et si cela nous arrivait dans un futur (pas si) lointain ? Tous les ingrédients sont réunis pour nous interroger, pour évaluer, pour nous faire réagir face à ce sombre destin. L’histoire se construit petit à petit, nous faisant passés du trouble aux larmes très facilement… L’auteur parvient ainsi à nous transporter, à partager de vraies émotions à travers une histoire terrible, grâce à une plume douce, émouvante, et cela malgré les horreurs qu’elle décrit.

Les personnages sont également très bien écrits et très bien développés, que ce soient les domestiques, le propriétaire des lieux etc… On s’attache à des personnages qu’on ne s’attendrait pas à aimer et on a même quelques surprises concernant l’intrigue ! Les sœurs-épouses sont différentes mais elles sont toutes touchantes dans leur façon de voir les choses, leurs changements… J’ai beaucoup aimé  le lien qui les relie. Le ravisseur, lui, n’est pas celui qu’il semble être… D’ailleurs, toutes les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être dans cette bouleversante histoire. Quant à Rhine, c’est un personnage fascinant. Elle ose, elle agit. C’est une très bonne héroïne à qui on s’identifie très vite et très mature pour son âge. Elle va devoir revoir toutes les certitudes qu’elle avait pour faire face à sa nouvelle situation. L’amour que lui porte Linden (son mari!) est sincère. Je dois avouer que cet homme reste encore un mystère pour moi… Il est là, bien présent au fil des pages, et pourtant j’ai encore l’impression d’avoir affaire à un fantôme, à une ombre. Est-il à ce point aveuglé par les mensonges qu’on lui a aussi raconté pour se montrer aussi… faible? Il n’empêche que Linden reste un personnage clé de l’histoire, si bien que  Rhine elle-même va réussir à éprouver un certain… attachement envers lui. Mais elle va aussi se rendre compte que malgré cette prison de verre, pleine de richesses, de merveilles, dans laquelle elle est enfermée, cela reste une prison construite de faux semblants… (dont le sous-sol réserve même quelques macabres découvertes!)

Ce dont rêve Rhine c’est de liberté, et de retrouver son frère Jumeau, Rowan. Elle va alors tout faire pour s’enfuir. Tout tenter pour trouver un moyen de quitter sa prison dorée. La relation Rhine-Rowan est très intéressante, et j’espère en découvrir plus sur eux et leur passé dans le tome 2 ! La fin du roman est plutôt ouverte, avec la promesse d’une belle histoire d’amour, du coup je me demande quels rebondissements nous a réservé l’auteur pour la suite ! 934202

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.