22 novembre 1963 d’Adam Braver

Présentation de l’éditeur :

À la manière de Short Cuts de Robert Altman, Adam Braver met ici en scène l’assassinat de J.F. Kennedy à travers certains acteurs du drame, premiers rôles ou figurants.

Autour de la figure centrale de Jackie Kennedy, quelques personnages vont vivre eux aussi une journée particulière : un tailleur de Dallas, dont le nom et le film amateur feront le tour du monde, un médecin de l’hôpital Parkland, qui pratiquera l’autopsie, le personnel de la Maison-Blanche chargé des enfants du couple…

Mêlant avec habilité la grande et la petite histoire, l’auteur nous fait pénétrer dans l’intimité des protagonistes du drame. Un roman hypnotique servi par une écriture magnifique de précision et par une construction ensorcelante.

Mon avis :

J’ai vu quelques films retraçant la mort de J.F. Kennedy comme le très célèbre « JFK » d’Oliver Stone et je pensais connaître bon nombre d’aspects de cet assassinat. Mais en réalité je ne voyais que la partie visible de cette tragédie américaine avec un retentissement à l’échelle mondiale.

Dans ce livre, j’ai pu toucher du doigt le ressenti de chacun. Celui de Jacky Kennedy, celui de Bobby le policier motorisé chargé de la droite de la mythique limousine présidentielle Lincoln, celui d’Abe le tailleur, celui du personnel de la Maison Blanche, … J’ai pu entrer dans leur intimité, dans leurs pensées si légères soient elles comparées à ce dramatique évènement.

L’auteur débute sa narration avec Jacky Kennedy réfléchissant à sa tenue pour ce rendez-vous à Dallas, ce tailleur rose devenu tristement célèbre qu’elle voudra pourtant garder toute la journée. N’est-il pas trop chaud pour la saison ? Mais non « Jack » la rassure, « une rose rose ». Un moment de tendresse et d’intimité, très loin de l’horreur que Jacky va vivre en ce 22 novembre 1963.
Dés le début, on imagine son état émotionnel lors de cette 1ère sortie officielle après le décès de Patrick, leur 3ème enfant. On la voit aussi s’interroger sur les menaces reçues à l’encontre du Président. Ne faut-il pas les prendre au sérieux ?

Tout au long du roman, on peut ressentir sa douleur. On est avec elle dans l’avion au côté du cercueil alors qu’elle essaie de lui transmettre un peu de sa chaleur. On la voit se « fissurer » tout en essayant de rester digne comme son rôle de 1ère Dame le lui impose. On la voit aux côtés de Johnson en train de prêter serment. Comment imaginer que quelques heures seulement après le décès de JFK, Jacky se retrouve partie prenante à un tel évènement ?

Les mots employés dans ce roman sont justes et nous font réellement sentir la peine de tous, leurs interrogations quant à leur avenir pour certains, l’envie de bien faire pour d’autres dans le but de rendre un dernier hommage digne du Président.

Dans les remerciements, il nous est indiqué « Si ce livre est en grande partie un travail d’imagination, certaines contributions précieuses ne peuvent être ignorées. » Naïvement, je pensais que je lisais des retranscriptions fidèles de témoignages. Je ne sais donc plus trop quoi penser, où sont les archives réelles, où est la partie fictives ? Tout ce qui concerne l’histoire américaine, tel l’enterrement de Lincoln ne peut, à mon avis, être une fiction. Mais quelle part de romance existe dans l’attitude de Jacky ou encore du personnel de la Maison Blanche ?

Je reste partagée sur cette lecture. Je l’ai apprécié car elle est faite de détails sur les pensées de chacun, sur l’histoire américaine comme les éléments sur l’enterrement du Président Lincoln. Malheureusement, j’aurais aimé que certains passages soient plus approfondis tel le ressenti de Kenny O’Donnell, l’Assistant Spécial de JFK, ou encore celui de Maud Shaw, la gouvernante des enfants.

Je conseille ce livre à des lecteurs voulant découvrir une autre facette du déroulement de la journée du 22 novembre 1963 même si, à mon sens, il manque de profondeur sur certains détails et ressentis.

Je remercie Livraddict et les éditions Le Livre de Poche pour me l’avoir fait découvrir ainsi que pour la confiance qu’ils m’ont accordée lors de ce partenariat. »

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.