Le Cri du Loup de Patricia Briggs

Quatrième de couverture :

« Anna a toujours ignoré l’existence des loups-garous, jusqu’à la nuit où elle a survécu à une violente agression… et en est devenue un elle aussi. Dans sa meute, elle a appris à faire profil bas et à se méfier des mâles dominants jusqu’à ce que Charles Cornick, Alpha, et fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord entre dans sa vie.
Il affirme qu’Anna est non seulement sa compagne mais aussi une Omega d’une puissance rare… ce qui se révélera très utile pour traquer un loup-garou doté d’une magie si sombre qu’il pourrait menacer l’ensemble de la meute. »

Mon avis :

Le Cri du Loup est le premier opus de la série Alpha & Omega, situé dans le même univers que Mercy Thompson (dont le cinquième tome, Le Grimoire d’Argent,  sort le 19/11/2010 chez Milady). Si ces deux séries se partagent un même univers, elles peuvent se lire indépendamment l’une de l’autre. En effet, Mercy Thompson est centré sur … Mercy, et c’est dans ses relations avec elle que nous connaissons Samuel, Charles et Bran Cornick. Nous n’y voyons d’ailleurs que peu apparaître Charles, personnage principal de ce spin-off, que nous découvrons plus avant dans sa relation avec Anna.

Ce qui m’a frappé dès le début de ce roman, c’est le style.
Je m’explique : à la lecture du Cri du Loup, j’ai retrouvé Anna dans l’écriture, comme j’avais pu voir la patte de Mercy dans sa série. Un effet de la traduction ? Ou le génie de l’auteur ? Quoi qu’il en soit, j’adore.

Comme toujours, chez Patricia Briggs, les personnages et leurs actions sont cohérents, Anna qui a vécu en soumise depuis son Changement, ne se transforme pas d’un coup de baguette magique en Superwoman pleine d’assurance parce que Charles l’a choisie. Charles ne se met pas brusquement en avant parce qu’il est en couple avec une Omega, et Bran reste… Bran, même si on le découvre encore puisque vu sous un autre angle.

L’histoire est très prenante et on se laisse porter jusqu’à la dernière ligne… en attendant impatiemment la suite. Mais, car il y a un mais (plusieurs ?), je suis restée un peu sur ma faim. En effet, on débarque un peu brusquement avec une situation déjà bien en place (tiens, pas de rencontre entre Charles et Anna ? J’ai dû louper un épisode…). Cela aurait mérité un prologue, voire un ou deux chapitres, d’autant que les informations ne suivent pas au cours du livre. Ainsi, on évoque le Changement d’Anna et les trois années suivantes en seulement quelques lignes… alors que cela a forgé son caractère et construit sa vision de la meute et de sa place dans celle-ci.

Comme je l’ai dit précédemment, les deux séries sont indépendantes. Peut-être même trop. On ne fait que peu allusion à Mercy, alors qu’elle a d’une certaine façon permis la rencontre d’Anna et Charles. De même, un événement extrêmement important concernant Bran est totalement occulté dans Mercy, où on ne parle même pas d’Anna. Alors que pour resituer un peu, Le Cri du Loup commence dans la dernière partie de L’Appel de la Lune, le premier tome de Mercy.

Pour résumer, Le Cri du Loup est un très bon livre qui laisse présager une bonne série que je conseille cependant en complément de Mercy Thompson pour mieux l’apprécier.

Je remercie vivement Livraddict et les éditions Bragelonne pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle série en avant-première.

Note : 8,5/10

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.