Given de Natsuki Kizu

Uenoyama est un lycéen féru de guitare et de basket. Seulement, la passion qui l’animait semble s’être éteinte pour laisser place à un quotidien morne, rythmé par de simples siestes. Un jour, il tombe sur Mafuyu, qui s’est endormi à l’un de ses endroits favoris, une superbe guitare Gibson serrée contre lui. Ce dernier le supplie alors de la réparer et de lui apprendre à en jouer. Si Uenoyama refuse catégoriquement au début, il finit par l’aider et va même jusqu’à l’intégrer dans son groupe. Il découvre derrière la candeur de Mafuyu un talent incroyable et bouleversant. Malheureusement, ce dernier est également hanté par un lourd traumatisme qui l’empêche de s’exprimer pleinement…

Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement les éditions Taïfu Comics de m’avoir envoyé ce livre que j’ai lu avec grand plaisir. En effet, ce yaoi se lit très facilement et on rentre tout de suite dans l’histoire. Les personnages sont très attachants et les relations qu’ils tissent au fil du texte ou qu’ils ont dès le début pour certains m’ont touchée.

L’univers musical apporte une touche tout particulière à l’ouvrage et permet une certaine poéticité. On est immédiatement immergés dans un monde où les émotions peuvent s’exprimer par le biais de la musique… Du moins, en théorie, puisque tout, dans le manga, est question de non-dits, de gestes manqués entre les deux protagonistes. Cependant, la fin de l’ouvrage laisse entendre que tous deux sont enfin prêts à s’ouvrir l’un à l’autre.

Au début de l’histoire, Mafuyu demande à Uenoyama de lui apprendre à jouer de la guitare. Si ce dernier est d’abord énervé par la « naïveté » de Mafuyu, il comprendra par la suite que derrière sa grande timidité, se cache en réalité une profonde blessure. C’est pourquoi il a sans arrêt une tête de « chien battu », ce qui a le don d’exaspérer Uenoyama. Mais bien évidemment, c’est aussi ce que le jeune homme aime chez Mafuyu. Il parviendra justement à surmonter son agacement premier pour découvrir un talent insoupçonné chez ce garçon qui le trouble. Le tome 1 de « Given » esquisse tout juste la relation qui est en train de naître entre les deux jeunes hommes mais il donne particulièrement envie de lire la suite afin de savoir comment leur relation va évoluer.

Outre l’aspect musical de ce yaoi, la grande particularité du roman réside également dans l’organisation même du texte, puisque celui-ci est notamment ponctué de fiches de présentation des personnages.

Mais ce n’est pas tout : à la fin de l’ouvrage, se trouvent des sortes « d’interviews » des membres du groupe de musique afin de mieux les connaître, de comprendre la perception qu’ils ont les uns des autres, mais aussi de développer des aspects de l’intrigue que l’auteure n’a pas pu aborder en détail dans le corps du yaoi. Enfin, j’ai eu la surprise de découvrir derrière la jaquette du livre, sur la « vraie » couverture, une sorte de « bonus » (d’ailleurs appelé ainsi), dans lequel le lecteur a droit à un petit point culture sur les uniformes portés par les personnages à l’école.

Finalement, ce yaoi m’a beaucoup plu. Sa lecture est fluide, on suit avec plaisir les aventures musicales et personnelles des personnages, les graphismes sont beaux et enfin, la forme du livre en elle-même est originale. Je recommande donc vivement la lecture de ce manga de Natsuki Kizu, aussi bien aux néophytes qu’aux habitués de yaois, et j’ai vraiment hâte de lire la suite.

Voici un lien sur lequel vous pourrez trouver ce manga : http://www.taifu-comics.com/Serie-242-Given

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.