Hush, Hush de Becca Fitzpatrick

Avant propos

Je tiens tout d’abord à remercier LIVRADDICT et les Editions POCKET de m’avoir permis de découvrir ce livre grâce au partenariat mis en place.

Résumé

L’amour ne faisait pas partie des plans de Nora Grey. Elle n’avait jamais été particulièrement attirée par les garçons de son école, même si sa meilleure amie, Vee, faisait tout pour ça. Mais ça, c’était avant l’arrivée de Patch.

Avec son sourire et ses yeux qui semblent voir à l’intérieur d’elle-même, Nora est attirée vers lui malgré elle. Mais après une série de rencontres effrayantes, Nora ne sait plus en qui avoir confiance. Patch apparaît partout où elle est et semble en savoir plus sur elle que ses meilleurs amis. Elle ne sait trop si elle doit lui tomber dans les bras ou s’enfuir. Et quand elle décide de chercher des réponses, elle  entrevoit une vérité plus troublante encore.

Mon avis

Il est impossible en lisant les premières pages du roman de ne pas faire un parallèle avec le premier tome de la saga Twilight. En effet, la rencontre entre Nora et Patch a lieu au lycée lors d’un cours de biologie. Il est également facile de faire le lien entre les personnages de Patch et d’Edward Cullen pour leur côté sombre et mystérieux.

J’ai donc attaqué ce roman avec l’idée qu’il s’agirait peut être encore une fois d’une pâle copie de l’œuvre de Stephenie Meyer. Or, la ressemblance entre les deux romans s’arrête là pour la simple et bonne raison que Hush, Hush est un roman qui traite d’anges déchus et non de vampires. Quelle bouffée d’oxygène de pouvoir enfin se familiariser avec d’autres créatures fantastiques que celles aux crocs acérés !

Je trouve que la couverture du roman introduit le thème des anges déchus de manière très poétique grâce à l’image de cet ange tombant du ciel avec grande théâtralité, perdant au passage un bon nombre de ses plumes dont certaines sont même empourprées de sang… Le titre, lui aussi, est très symbolique puisqu’il signifie CHUT en français comme si le lecteur était invité à se taire pour entendre et assister au spectacle de la chute de l’ange.

Devant une mise en bouche si magnifique, j’avais un certain nombre d’attentes concernant le thème des anges déchus et c’est sans doute pour cette raison que j’ai été un peu déçue de constater que cet aspect n’était pas assez développé à mon goût… Cela étant dit, il faut tout de même garder à l’esprit qu’il s’agit avant tout d’un roman jeunesse et qu’il doit donc être considéré comme tel!

Concernant l’écriture, je l’ai trouvé très fluide et c’est une caractéristique que j’apprécie particulièrement chez les romans jeunesse. Je lis pour le plaisir, pour m’évader de mon quotidien et non pour me prendre la tête sur la construction de telle ou telle phrase… De même, les personnages sont attachants et c’est ce qui donne envie de poursuivre la lecture du roman page après page.

Pour conclure, je dirai simplement que malgré un certain manque de profondeur, je classe sans hésitation ce roman dans les lectures plaisir et je pense me lancer dans le deuxième tome, à savoir Crescendo, sans pour autant le mettre en pôle position de ma PAL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.