Wifi Génie, une aventure de F@bien Dot.com de Luc Blanvillain

wifi genieWifi Génie – Une aventure de F@bien Dot.com
Luc Blanvillain
Éditions Scrineo, 184 pages, 2014

Résumé

En vacances chez sa grand-mère à Morlaix, Fabien, un ado tranquille et fan d’informatique, hérite d’un ordinateur hors d’usage, mais pas banal… Quand Fabien le répare, il n’en sort rien de moins qu’un génie !
Et pas n’importe lequel… Un génie high-tech, capable de créer en quelques clics tout ce que Fabien désire dans la réalité ! Dès lors, les possibilités s’avèrent sans limites : sauter un après-midi rando avec mamie, rejouer la partie après un rendez-vous raté avec Daphné, une jolie fille qui l’a laissé sous le charme…
Mais Fabien n’est pas au bout de ses surprises… Il comprendra bien vite, en compagnie de Daphné, qu’on ne surfe pas dans la vie comme sur Internet, et qu’amener le virtuel dans la réalité peut parfois s’avérer bien plus dangereux qu’il ne l’imagine…

Mon avis

Ayant sous la main une ado grande dévoreuse de livres devant l’Éternel, j’ai décidé de jouer ce partenariat dans l’idée de faire une chronique « à 4 mains ». Nous avons donc lu toutes les deux Wifi Génie – sans rien se dire le temps que l’autre arrive au bout, histoire de ne pas se gâcher le suspens…

L’avis de l’ado liseuse est lapidaire, mais très tranché : « Oh la la, qu’est-ce qu’il est pénible, ce Fabien ! Incapable de prendre une décision et de s’y tenir. Il suffit que sa nana lui fasse les yeux doux et il cède, alors qu’il sait pertinemment que ça va déclencher une catastrophe. Énervant au possible. » Seule la grand-mère a trouvé grâce à ses yeux.

Pas des plus concluants, donc. Mais ce n’est pas son genre de lecture favori, à la base (elle est plus dans les pavés fantasy et les histoires d’horreur, en ce moment).

Je dois concéder que moi aussi, j’ai trouvé Fabien passablement agaçant. Daphné aussi, d’ailleurs. En même temps, la solution de facilité, à cet âge, c’est tellement plus évident, et on envisagera les conséquences plus tard ! Et puis c’est les vacances, après tout. Qui ne serait pas tenté d’aller se balader au bout du monde d’un simple clic ?

Le génie, comme tous les génies, a aussi le chic pour distiller ses informations sans faire le tour de la question tant que Fabien n’a pas pensé à lui demander – apprendre de ses erreurs, c’est tellement plus efficace. De toute façon, il ne pense qu’à manger, le génie. Mais comme à la fin le monde retombe sur ses pattes grâce à lui, on lui pardonne.

Au final, j’ai pour ma part passé un moment agréable de littérature jeunesse. Ça se lit vite, c’est plein d’humour, bref sympa. Et j’ai bien aimé la petite « galerie de portraits » des virus et autres méchantes bestioles informatiques : court, mais informatif. Le genre de chose qui peut mettre l’air de rien quelques grammes de plomb dans les têtes blondes (ou brunes, ou rousses, ou…) de tous les âges.

Mon petit coup de cœur perso, c’est le lieu : Morlaix, c’est un coin que je connais un peu, pas assez à mon goût. Alors j’ai trouvé très marrante cette intrigue dans des paysages que j’ai déjà vus ou que j’ai envie de découvrir à ma prochaine virée en Bretagne. Merci Scrineo et Livr@ddict pour ce chouette petit voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.