Un employé modèle de Paul Cleave

Employé modeleRésumé :

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au département de police. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles de la ville. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un sérial-killer sanguinaire accusé d’avoir tué ces dernières semaines sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch.
Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête, afin de punir lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Ayant accès à toutes les données de la police, il va d’abord se concentrer sur cette « septième victime » pour tenter de connaître le mobile du tueur. Il lui faudra ensuite savoir comment l’homme qu’il cherche a pu avoir connaissance de son mode opératoire dans les moindres détails, au point de leurrer les forces de l’ordre. Se mettre dans la peau du tueur, en quelque sorte : ça, il connaît!

Mon avis :

J’avais très envie de lire ce livre depuis déjà un bon moment, le résumé me plaisait vraiment beaucoup et promettait une bonne dose d’action, de suspense, de meurtres etc… Cependant j’ai été déçue par plusieurs points et je n’ai pas appréciée cette lecture.

Tout d’abord, l’écriture de l’auteur m’a posée beaucoup de problèmes, peu de dialogues et énormément de descriptions, un point de vue interne dont résulte beaucoup de longueurs. Le langage utilisé m’a aussi gênée, assez cru par moments, je pense que l’auteur a utiliser celui ci consciemment afin de coller à la personnalité de Joe, le personnage principal mais le livre m’aurait plus plu sans cela, il aurait pu rendre sont personnage plus humain et moins cruel, évidemment c’est un serial killer mais bon…

Ensuite, les personnages, auxquels je n’ai pas accrochés, ont, eux aussi, rendu ma lecture fastidieuse. Je m’explique, le personnage principal Joe m’a été très antipathique, vraiment c’est un personnage très bizarre : il agit comme un faible d’esprit ( il pense que les autres l’appellent Joe-le-Lent) auprès des enquêteurs et autres employés de la gendarmerie, cependant il se moque d’eux, il les trouve bêtes et inutiles. Sa relation avec sa mère ne pas aider à apprécié ce personnage, sa mère elle-même est d’ailleurs assez lourde je dois dire. Sally, une autre employée est un des seuls personnages que j’ai, plus ou moins appréciés (étant donné que les autres sont les poissons et le chat), je devrai plutôt dire que Sally est LE SEUL personnage que j’ai trouvé humain. Mélissa, pff alors franchement je l’ai encore moins appréciée que Joe.

Et enfin, l’histoire en elle-même aurait pu vraiment me plaire, l’idée de départ était vraiment originale et aurait vraiment pu me plaire. Le début du livre, la mise en place de l’univers, des personnages et de leur caractère m’a assez plu mais je savait déjà que je n’accrocherai pas et plus l’histoire avançait plus je trouvait à redire. Avant la rencontre entre Joe et Mélissa, l’histoire se déroulait plutôt bien, je tolérait l’esprit tordu de Joe et ses sarcasmes assez bien, cependant après leur rencontre et…l’événement, les longueurs se sont accumulées et Joe faisait référence à ça très très souvent, j’ai trouvé cela très redondant et cela prenait trop de place de l’histoire par rapport à l’enquête. L’enquête d’ailleurs, parlons-en : je l’ai trouvée beaucoup trop rapide, Joe réduit vraiment très rapidement sa liste de suspects et celle-ci prend une place secondaire dans l’histoire.

La fin était prévisible et au final c’est peut être ce que j’ai le plus apprécié, j’ai encore trouvé Sally très humaine et très forte, un joli personnage.

Au final, un livre qui m’a beaucoup déçue, de part l’écriture de l’auteur et les personnages. Dommage, l’idée de départ était très bonne.

A bientôt pour une nouvelle chronique, bonnes lectures.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.