Surtensions d’Olivier Norek

surtensionsSurtensions
Olivier Norek
Editions Michel Lafon
501 pages
Thriller

Je remercie chaleureusement les Editions Michel Lafon pour leur envoi du livre d’Olivier Norek « Surtensions ».

Synopsis :

Le capitaine de police, Coste, doit protéger un membre de son équipe. Il se retrouve au coeur d’une histoire réunissant pédophile, assassin, kidnappeur, braqueur… Pour s’en sortir, il devra faire face à ses démons.

L’histoire :

Ce dernier livre d’Olivier Norek nous emmène dans le milieu carcéral, au sein de la prison de Marveil et nous entraîne dans ce monde si difficile fait de violence, de règlement de compte, d’emprise de certains prisonniers sur les plus faibles.

A Marveil, cinq dangereux prisonniers (un pédophile, un tueur, un ancien légionnaire serbe, un braqueur et un kidnappeur) y font la loi et Olivier Norek  nous laisse entrevoir ce quotidien noir et malheureusement réaliste.

Une femme Alex, corse est prêt à tout pour sortir son petit frère incarcéré à Marveil et de par ses agissements va permettre la libération de dangereux prisonniers.

L’équipe de Victor Coste va devoir faire face à ces dangereux criminels et seront poussés à bout. Y parviendront ils ? A quel prix ?

Mon avis sur ce livre  :

Après avoir lu Code 93 puis territoires (que j’ai personnellement adoré), j’ai eu beaucoup de plaisir de retrouver Victor Coste, son équipe, leurs histoires qui s’entremêlent. Olivier Norek est un écrivain de grand talent qui parvient, de par son expérience, à nous captiver et nous fait entrer dans ces univers (carcéral, judiciaire, policier, banlieue).
J’ai  apprécié ce dernier livre de la trilogie Victor Coste . L’écriture d’Olivier Norek est claire, fluide, concise, précise et on ressent une excellente maîtrise du sujet qu’il nous propose.

La première partie qui se situe dans la prison de Marveil est très réaliste, terrible, certaines scènes sont insoutenables. J’ai même éprouvé de la pitié pour ce jeune Nunzio incarcéré suite à un braquage de bijouterie.

Dans un second temps, on retrouve l’équipe de Victor Coste (cela m’avait manqué !!!). L’auteur humanise de plus en plus cette équipe, on ressent leurs vrais visages humains. Une grande complicité les unit. Beaucoup de dialogues très drôles entre tous ces membres, une ambiance quasiment familiale.

Puis arrive un évènement provoqué par cette jeune femme Corse, Alex, et des hommes de son équipe où se retrouve une famille. Cette partie m’a paru assez longue car auparavant une grande tension voulue par l’auteur. Toutefois, cette partie a également fait baisser ma tension de lectrice d’un cran, mais c’était sans compter mieux repartir après (je commence à vous connaître Mr Norek !).

Les chapitres courts (maximum 2/3 pages) permettent d’être à fond dans l’histoire et de bien comprendre ce que l’auteur souhaite nous raconter.

Je suis une grande amatrice de thrillers et policiers, j’en ai lu énormément. Toutefois, rares sont les fois où j’ai « tremblé » autant qu’avec ce livre parce que justement le fait que l’auteur soit du « milieu » ajoute à son histoire une grande réalité. Tout y est finement expliqué.

C’est un très très bon polar d’un réalisme incroyable car oui je reste persuadée que bon nombre de scènes, de propos, de faits existent réellement et justement contrairement à une histoire racontée, Olivier Norek sait nous faire ressentir cela. Ce qui est finalement plus terrible parfois que les méfaits en eux-mêmes.

L’aisance qu’il a de raconter plusieurs histoires parallèles (milieu carcéral, banlieue, tribunal de grande instance….) est simplement passionnante et quelle maitrise.

Alors oui, c’était (en principe) le dernier tome de la trilogie Victor Coste, les histoires peuvent bien entendu se lire d’une manière totalement indépendantes les unes des autres. Je conseille toutefois aux futurs lecteurs de débuter par Code 93 puis Territoires, car il y a une réelle évolution des personnages (Coste et son équipe). La fin de ce livre je n’en parlerai pas pour permettre à vous toutes et tous de découvrir (pas de spoil ce serait dommage).

Olivier Norek est un auteur que je vais continuer de suivre, j’ai beaucoup lu d’articles sur lui, sur sa passion qu’est l’écriture, ses débuts, et bien entendu son métier. Bon nombre d’émissions également fleurissent sur le net et je conseille de les regarder. Ce qu’il se dégage de ses interviews lui correspond tout à fait, un vrai  passionné et d’une humilité déconcertante.

Une dernière chose, au travers cette trilogie lue en à peine 1 mois je l’imaginerai parfaitement réalisée pour la télévision. Mettre un visage sur l’Inspecteur Coste et son équipe (même si ils sont déjà ancrés en moi) ! Chapeau bas Mr Norek et au plaisir pour le prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.