Eragon de Christopher Paolini

Voici le résumé :

« Un garçon…
Un dragon…
Une épopée…

Voilà bien longtemps que le mal règne dans l’Empire de l’Alagaësia… Et puis, un jour, le jeune Eragon découvre au cœur de la forêt une magnifique pierre bleue, étrangement lisse. Fasciné et effrayé, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit très simplement avec son oncle et son cousin. Il n’imagine pas alors qu’il s’agit d’une œuf, et qu’un dragon, porteur d’un héritage ancestral, aussi vieux que l’Empire lui-même, va en éclore… Très vite, la vie d’Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s’engage dans une quête qui le mènera aux confins de l’Alagaësia. Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter, avec son jeune dragon, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite.
Eragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais entre ses mains ! « 

Et voici mon avis :

« Le premier tome de cette saga m’a laissé en proie à la perplexité d’où mon avis mitigé.

L’intrigue n’est pas banal, certes, et le monde imaginé et décrit par l’auteur pousse à la découverte. Toutefois, je n’ai accroché qu’au début, qui promettait plein de rebondissements pour la suite d’où mon excitation, et à la fin, qui était riche en actions et révélations qui m’ont donné envie de me procurer le second tome. En ce qui concerne la partie centrale du roman, j’avoue que je me suis fort ennuyée. Paolini m’a étourdi avec son trop de détails et avec sa minutie dans ses descriptions. D’habitude cela ne me dérange guère mais dans ces cas le roman en devient assez long et pénible à lire.

Du côté des personnages, j’avoue que je me suis plus attachée à ceux qui avaient des rôles secondaires qu’à Eragon, le héros de l’histoire. Son impuissance face aux événements fait qu’il s’appuie trop sur ses compagnons. Ce jeune adolescent a encore bien du chemin à faire pour rentrer dans mon petit cœur de lectrice.

Pour conclure, j’avoue que mon coup de cœur dans tout cela est l’animal légendaire invoqué : le dragon ! Je rêverais d’effectuer sur celui-ci un voyage… vers un ailleurs magique ! »

S’il y a besoin d’informations supplémentaires n’hésites pas à me le demander.

Merci d’avance.

Bonne lecture.

Namira

–> Titre : L’héritage, tome 1 : Eragon
–> Auteur : Christopher Paolini
–> Edition : Bayard (Poche)
–> Nombre de pages : 679

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.