Vampire et Indigne de MaryJanice Davidson

Courte biographie de l’auteur :

Aujourd’hui mère de famille, Mary Janice Davidson est née dans un ville de l’ouest des Etats-unis. Fille de pompier et de militaire, elle commence à écrire à l’âge de 13 ans. Elle réussit à faire publier son premier livre à 29 ans et est l’heureuse auteur d’un best seller à l’âge de 34 ans.

 

Parait-il qu’elle s’exprime comme ses personnage dans la vie courante. Sa réponse à cela : que c’est vrai car elle n’a aucune imagination !
caux.
La vérité, c’est qu’on sait peu de choses sur elle car elle n’aime pas parler d’elle, elle préfère qu’on lise ses livres et qu’on aime ses personnages plutôt qu’on s’intéresse à elle.

Et maintenant :

L’auteur annonce au début du roman, qu’il faut considérer ce tome comme étant le premier d’une trilogie interne à la saga. Pour faire cours, c’est la suite logique de Queen Betsy, mais sous forme d’une saison 2 !

Dans ces livres, il ne faut jamais (je dis bien jamais) s’attendre à un scénario mirobolant : en effet, ce n’est pas le but de MaryJanice Davidson. Elle cherche à nous faire rire, et c’est pour la septième fois de suite mission accomplie.
Même si l’on retrouve beaucoup moins les discussions « out » de Besty sur ses chaussures, elle est toujours là, aussi pétillante qu’à son habitude.

On retrouve également tous les personnages des tomes précédents, tous plus attachants les uns que les autres : Sinclair, Jessica, Marc, Garrett, Laura, Nick … et même le THON !! (si si je vous jure !)

En résumé, ce tome m’a une montré une nouvelle fois que je ne pouvais pas me passer de cette saga qui redonne le sourire à quiconque le tient entre ses mains. Mon seul regrès : qu’il ne contienne pas plus de page !
Ma note : 8.5/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.