Famille modèle d’Eric Puchner

« Famille modèle » est LE roman de la rentrée littéraire étrangère  chez Albin Michel!
La première partie de ce roman construit en trois temps, s’attache à nous raconter l’implosion d’une famille bien sous tous rapports. Warren Ziller, mari aimant et père exemplaire, est agent immobilier dans le Wisconsin où il mène une petite vie paisible entouré des siens. Jusqu’au jour où il se lance dans un projet immobilier de grande ampleur et doit pour cela emménager en Californie.

Commence alors une toute autre vie, faite de soleil, de plages et de luxe. Si Dustin, ado branché, populaire, surfer et musicien à ses heures, semble particulièrement bien s’adapter à ce nouveau rythme, ce n’est pas le cas de sa sœur. Lyle, plutôt austère et misanthrope, a tendance à prendre la vie du mauvais côté. Pas facile dans ces cas-là d’avoir une vie sociale épanouie. En revanche, Jonas, le petit dernier, n’est pas du genre à se plaindre. Marginal mais optimiste, en dépit de son obsession pour le morbide, il prend la vie comme elle vient et fait preuve de bonne volonté.  Ce petit groupe évolue sous l’œil vigilant de Camille, mère presque parfaite qui ne fume pas, ne boit pas, ne jure pas, cuisine équilibré et se consacre à des œuvres caritatives. Elle renvoie l’image assez lisse d’une femme au foyer aux valeurs très traditionnelles.

Les choses tournent mal le jour où Warren apprend que son projet immobilier est tombé à l’eau. Les économies de toute une vie ont été englouties dans des maisons inhabitables. Incapable d’annoncer à sa famille la misère dans laquelle il l’a plongée, Warren s’enlise dans le mensonge, une lâcheté qu’il payera très chère… Peu à peu, le rêve américain s’éloigne, jusqu’à atteindre le point de non-retour. Conscient qu’il est allé trop loin, Warren avoue tout, prêt à assumer la conséquence de ses actes…

La deuxième partie du roman commence tout de suite après les aveux de Warren et s’ouvre sur une explosion, au sens propre, de la maison des Ziller, brûlant à 40% Dustin. Débute alors une véritable descente aux enfers pour toute la famille. Entre déni, remords, fuite, rancœur, haine, colère et culpabilité, chacun  trouvera sa propre solution, jamais bonne, pour surmonter le drame…

« Famille modèle » est un premier roman absolument brillant. Choisissant le ton de la tragi-comédie, il alterne les passages drôles et émouvants avec des passages particulièrement dramatiques qui laissent le lecteur sans voix. Le ton sarcastique et grinçant utilisé pour raconter les déboires de cette famille américaine lambda rend d’autant plus cruel le sort qui leur est réservé. L’écriture est fine, savoureuse et intelligente et révèle un véritable talent d’écrivain. Bref, un bijou !

Un énorme merci à Liblfy, Furet du Nord et Albin Michel pour s’être associés et m’avoir permis de découvrir cette petite merveille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.