D’un autre monde, Claude Crozon

Résumé :
1914. Appelés sous les drapeaux, les hommes de la famille Kergalin sont arrachés à leur Bretagne natale. Ils reviendront blessés ou traumatisés. Désormais, pour eux comme pour les femmes, qui ont dû s’organiser en leur absence : « Rien ne sera plus comme avant… »

Vaste fresque familiale éclairant notre temps, ‘D’un autre monde’ raconte l’épopée d’une famille dans le siècle. Emportés par le grondement de l’Histoire, les Kergalin trouveront un point d’ancrage dans leur grande maison.

Affrontant le fracas des guerres & les assauts de la modernité, héros ou lâches, tour à tour jouets & maîtres de leur destin, ces hommes & ces femmes nous touchent comme s’ils étaient les membres de notre propre famille.


Mon avis :
Claude Crozon, psychiatre & psychologue, nous emmène au confins de la Bretagne pour nous raconter la vie d’une famille tout au long du siècle dernier. Une histoire créée comme des souvenirs extirpés de leurs repos par la plus jeune de la famille, Pauline. Une saga qui commence à la Première guerre mondiale & qui se termine à notre époque, en 2001.

La base historique rend le livre plus réaliste à mes yeux, plus ‘vrai’, car certains repères permettent de dater les évènements qui se passent dans la famille, même si certaines fois, on s’y perds quand même. L’atmosphère du livre est chaleureuse, on aurait envie de s’asseoir dans cette grande maison & y rester éternellement, laisser la vie défiler dehors & juste profiter. Le paysage breton est fascinant & le livre lui rends très bien toute sa splendeur.

Un petit bémol à mes yeux : trop de personnages qui s’entrecroisent. Au tout début, il est facile de suivre qui est qui étant donné que nous n’avons que la base de la famille mais dès qu’arrivent la période 1933-1947, ils deviennent trop nombreux. Il apparait des personnages à presque toutes les pages & on s’y perds. A certains moment, je devait m’arrêter & chercher qui était un tel dans la famille tellement elle devient grande & éparpillée. Un petit arbre généalogique à la fin du livre aurait pas été de refus. A part ça, les personnages sont très bien décrit, aussi bien physiquement que psychologiquement, on remarque le métier de l’auteur. Le point positif est que, bien qu’ils fassent tous partis de la même famille, il ont des caractères différents, des chemins différents (comme lors de la Seconde Guerre mondiale, très représentative) & c’est tellement réaliste.

Pour conclure, je dirais qu’un spin-off de certains personnages ne seraient pas de refus grin22 & que si le livre avait été réalisé en 5 tomes bien distinct (un tome pour chaque partie), ça n’aurait pas déplu non plus (certaines fois, l’histoire va trop vite).

Merci au forum Livraddict & aux Éditions Robert Laffont pour ce partenariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.