La première nuit de Marc Lévy

première nuitSuite du tome 1 : « Le premier jour »;. J’ai adoré ce premier tome, avec les deux personnages principaux : Adrian et Keira.
Dans ce second tome, on retrouve Adrian et Keira toujours à la recherche des fameux fragments et toujours poursuivis par les même agresseurs.

Malgré ce danger permanent, Adrian et Keira vont atteindre leur but. A quel prix ? Qu’engendrera cette découverte ?
Pour ma part, dans ce second tome, j’ai trouvé l’action beaucoup plus lente que dans le tome 1, même si le suspens sur leur réussite est toujours là. Cela n’empêche pas d’être toujours autant captivé par l’histoire.

De plus, on apprend énormément tout au long du récit, que ce soit sur les étoiles ou sur les rites des anciennes civilisations ainsi que sur la génétique grâce au métiers respectifs d’Adrian (astrophysicien) et Keira (archéologue).

Grâce à cette histoire, on voyage beaucoup tout en restant chez nous. Marc Lévy, nous fait voyager au 4 coins du monde, avec de superbes descriptions des paysages.

Ce qui m’a plu aussi, c’est le rappel que fait Marc Lévy au début du roman grâce à la lettre de Walter qui nous rappelle les évènements du tome 1. On peut ainsi se resituer dans le contexte de l’histoire.

Au niveau des personnages, Adrian et Keira sont toujours aussi attachants que dans le tome 1. Leurs petites « piques » de jalousie au milieu de cette aventures m’ont beaucoup fait rire.
Les personnages secondaires tels que Ivory et Walter sont un peu plus présents lors de ce second tome et apportent des éléments complémentaires.

Pour la fin, je trouve qu’elle arrive vite et ne m’a pas surprise comme je l’aurais espéré.
Pour finir, j’ai adoré lire ces deux tomes de Marc Lévy. Je les conseille à tous ceux qui aiment voyager en restant chez eux et qui aiment l’aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.