L’enfant des 7 mers de Paul-Loup Sulitzer

L'enfant des 7 mersTitre : L’enfant des 7 mers
Auteur : Paul-Loup Sulitzer
Nombres de pages : 543 pages
Genre : Aventure
Editions : Stock

C’est l’histoire d’un jeune, chinois irlandais, Kai O’Hara qui décide d’entreprendre un voyage afin de retourner à Singapour auprès de sa grand-mère, qui elle l’envoi sur un bateau pour qu’il aprenne à naviguer et ainsi retrouver son grand-père et la fameuse goélette : le Nan Shan.
A partir de là, Kai va nous raconter le récit de ses aventures et mésaventures lors de ses voyages accompagnés des Dayaks de la mers ou Ibans, comme l’avait fait son  grand-père.
Lors de ses voyages, il va rencontrer de nombreuses qui deviendront des amies ou des ennemies et il rencontrera aussi sa femme Catherine avec qui il continuera de voyager et aura deux jumelles et un fils, Kai O’Hara treizième du nom.

Tout d’abord, j’ai eu des difficulté à lire ce livre même si pour finir je l’ai adoré. Quant j’était d’en l’histoire aucun souci mais dès que je posé le livre j’vais vraiment du mal à le reprendre surtout les 200 premières pages.
Sinon, c’est un livre qui nous fait voyager dans toutes les mers du Sud de l’Asie à la rencontre de chaque îlots, îles,…Avec à chaque fois de très belles description des paysages. Le seul bémol, serait la quantité de nom étranger pour distinguer les différentes mers et îles.
A travers ses voyages, ont à droit à de nombreuses péripéties qui nous emportent avec Kai sur le Nan Shan.

Au niveau des personnages, je me suis  attaché à Kai, on le voit évoluer tout au long de l’histoire à travers les différentes péripéties. Il est maladroit mais à la fois attachant avec son humour et cette tendresse qu’il aura pour sa femme. Ont le verra aussi ce préoccuper de l’avenir des mers du Sud.
Ensuite sa femme, Catherine, est aussi un personnage que j’ai beaucoup aimé. C’est une femme forte, rebelle et qui c’est ce qu’elle. Elle porte beaucoup d’amour à Kai.
Les personnages secondaires, tels que la Mangouste folle, Madame Grand-mère, Ching le Gros ou encore Oncle Ka, sont des personnages tous aussi importants qui permettent la continuité et font les liens entre toutes les péripéties.

La romance entre Kai et Catherine est une chose qui m’a énormément touché. Elle est différente des romances habituels mais nous montre que l’amour est plus fort que tout. Chacun apportera du bonheur à l’autre jusqu’au dernier moment.

Pour conclure, même avec des difficulté pour rentrer dans le début de l’histoire, c’est un livre que j’ai apprécié qui nous permet de voyager et d’en apprendre beaucoup sur les mers du Sud de l’Asie ainsi que sur la navigation d’un bateau à voiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.