Racines Russes de Reggie Nadelson

En bref :

En permission exceptionnelle du centre thérapeutique pour ados en Floride, où il est enfermé depuis deux ans, Billy Tarone rejoint son oncle tant adoré, Artie Cohen, policier dans la ville de New York. Et c’est à partir de là que tout va se bousculer, pour Billy, pour Artie, pour tous les personnages exceptionnels de ce roman où s’entremêlent les intrigues, les fausses pistes et les doutes.

Mon avis :

Grâce au partenariat avec Livraddict et les éditions « Le Livre de Poche »,je suis partie à la découverte de « Racines Russes ».

Au prmeier abord, le titre me fait craindre le pire.  Je m’attends tout de suite à tous les stéréotypes qu’on associe à la communauté russe : la maffia, la KGB, le regard glacial et le caractère austère. Le titre en VO me rallie à  nouveau à sa cause « Fresh Kills ».  Un titre français moins typé, m’aurait peut-être évité ce malentendu… parce que rassurez-vous, ce roman policier n’a rien à voir avec des histoires maffieuses.

Je retourne le livre, et découvre la quatrième de couverture qui me dévoile une partie du contenu, trop même. J’ai trouvé dommage de savoir d’avance que « le doute s’infiltrera ».
Pour moi, la quatrième de couverture en dit trop et enlève un peu de l’intérêt qu’un lecteur pourrait avoir pour ce livre.  De plus, on annonce au lecteur la disparition d’une fille russe, alors tout en lisant on attend l’évènement pour remarquer que ladite fille disparait 300 pages plus tard, presqu’à la toute fin de l’intrigue.

Heureusement Reggie Nadelson a largement prévu de quoi faire patientier le lecteur:  des intrigues intéressantes reliées entre elles et des personnages attachants, loin des stéréotypes. Le personnage qui m’a le plus séduit est sans nul doute Artie, personnage principal très nuancé et humain : aussi bien masculin et héroïque que sensible.  L’auteur décrit d’ailleurs tous ses personnages avec verve dans un style précis et imagé.  En effet, je n’ai eu aucun mal à m’imaginer de quoi auraient l’air les différents personnages.  Sonny Lippert, par exempler, polier tout ce qu’il y a de plus américain ou Billy, jeune adolescent perturbé.
J’applaudis fortement le choix de l’auteur d’un personnage narrateur à la première personne. Mission accomplie!  De cette façon, je me suis sentie plus impliquée dans l’histoire, avec les personnages, ce qui m’a empêché de poser le livre avant de l’avoir complètement fini.

Tout au long de l’intrigue, l’auteur sème des petites miettes qui mènent le lecteur à découvrir la vérité.  Parfois je me suis sentie un peu trop prise par la main, par exemple avec des phrases comme « C’était une simple coïncidence,ça ne voulait rien dire. ».  J’aurais là encore préféré de rester dans le noir, de pouvoir émettre des hypothèses, inventer des théories, …
Reggie Naelson mène le lecteur à bon port mais ne le laisse malheureusement que très peu divaguer pour partir tout seul à la pèche …

Dans l’ensemble ce livre était une belle découverte, une surprise plein de rebondissements.  Bien que sceptique au départ, j’étais complètement séduite par ce livre au bout de seulement quelques pages.

Un grand merci encore pour ce partenariat à Livraddict et aux éditions « Le Livre de Poche« 

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.